Vannes, Bretagne – France

jusqu’au 7 mars 2021

Contraint par les restrictions pour lutter contre la pandémie, le musée ne peut encore ouvrir ses portes. Un grand merci à toute l’équipe du musée pour son investissement dans ce projet projet d’exposition.

Pour patienter, nous proposons à chacun de prendre un crayon, de dessiner la vue de sa fenêtre et de la partager.

Aussi, voici quelques photos de l’installation

#dessinetafenetre

Durant la période perturbée du premier confinement, la proposition de l’artiste Gabrielle Thierry via les réseaux sociaux, a eu l’effet d’un souffle d’air. L’appel lancé était une invitation à dessiner ce que chacun voyait depuis sa fenêtre. Symbole de notre lien avec le monde extérieur, cette dernière est devenue pendant plusieurs semaines espace de transition, théâtre de nos rêves, de nos attentes et de nos aspirations.

Plus de 250 images virtuelles provenant de participants des quatre coins du monde, tous âges confondus, ont été ainsi réunies sur la toile.

Le musée des beaux-arts de Vannes a choisi de continuer l’aventure et de transformer cet éventail de fenêtres en accrochage singulier. Cette exposition diffère en effet des autres propositions du musée : ici les artistes, qu’ils soient amateurs ou professionnels, sont exposés ensemble sur les cimaises. Leurs dessins et peintures rassemblés forment un kaléidoscope, reflet de la pluralité de ces témoignages.

L’espace que vous allez découvrir se veut également une invitation à poursuivre cette émulation créatrice et à expérimenter la magie du dessin.

En écho à cette belle dynamique initiale, le musée relaie un message simple et générateur d’horizons infinis : le dessin est un outil de liberté.

Lien vers le site du Musée – et tout le programme des musées de Vannes ici

Présentation de quelques-un des partenaires de #dessinetafenetre présent dans cette exposition :

Dans cette situation de pandémie que le monde traverse, il a été proposé de réfléchir sur « le paysage au temps du coronavirus » , à travers des images qui nous permettent d’exprimer la situation que nous vivons. L’objectif est lié à la possibilité d’offrir un espace pour exprimer et partager les paysages à partir de la condition d’isolement (physique, mental, émotionnel), dans le cadre de cette crise sanitaire mondiale, en relation avec l’environnement dans lequel chaque personne vit, dans une perspective paysagère et avec une perspective environnementale. L’appel a encouragé la réflexion au niveau mondial. 412 candidatures toutes technique confondues (photos, collages, dessins, peintures, figuration, abstraction) ont été reçues de 31 pays, parmi lesquelles le jury a sélectionné 52 œuvres et un gagnant.

« Comment pourrions-nous nous sentir plus ensemble tout en étant séparés ? Où pourrions-nous chercher l’inspiration et la joie dans l’isolement, tout en étant confrontés à l’inconnu ? Comme beaucoup d’autres, nous nous sommes posé ces questions lorsque COVID-19 a eu un impact sur nos communautés. Nous nous sommes demandé comment notre entreprise de design mondial pouvait rester connectée et inspirée alors que nous nous adaptions à la nouvelle réalité du travail à distance. Nous avons donc lancé un défi à nos collègues de la SOM – designers, architectes, planificateurs et créatifs du monde entier. En nous inspirant des dessins de l’artiste Matteo Pericoli représentant les vues des fenêtres de célèbres New-Yorkais, nous avons demandé à nos collègues d’illustrer ce qu’ils voyaient lorsqu’ils travaillaient à domicile.Nous sommes fiers de partager une petite sélection des dessins de cette exposition #SketchyourWindow/DessineTaFenetre. Merci à tous nos artistes et hôtes de l’exposition SOM.« 

  • Et tous les participants des 24 pays dont la vie est toujours bouleversée par la pandémie

Dans la presse (lien)